mercredi 2 mars 2016

Dangers des métaux lourds

les métaux lourds
Ennemis de votre santé
La pollution environnementale est un réel danger auquel, plus que jamais, l'humanité doit faire face actuellement. Des autorités dans le domaine de la santé estiment que de 70 à 90% des maladies chroniques peuvent être causées, directement ou indirectement, par la pollution environnementale.

Parmi les polluants, les plus dangereux sont les métaux lourds. Ils prennent sournoisement la place des minéraux essentiels et créent ainsi une déficience. Ils sont également les principaux producteurs de radicaux libres. Une surproduction de radicaux libres acidifie l'organisme et crée un terrain parfait pour les champignons (candida), parasites, virus et bactéries.
Dangers des métaux lourds

• Ils réduisent jusqu’à 60% l’efficacité des traitements en médecine allopathique et naturelle.
• Ils augmentent considérablement la production de radicaux libres. Selon de récentes recherches scientifiques, les radicaux libres seraient les principales causes de toutes les maladies dégénératives. Plus il y a de métaux, plus on « rouille ».
• Ils prennent la place des métaux essentiels, donc créent une carence en fer, magnésium, calcium, cuivre, zinc et autres.
• Ils détruisent la flore intestinale, créant ainsi un terrain parfait pour le candida et les parasites.
• Ils rendent notre corps acide dans lequel les maladies dégénératives peuvent se développer.
• Ils compromettent le système hormonal.
• Ils peuvent causer une néphropathie toxique.
• Ils sont tous neurotoxiques.

Quelques sources des métaux lourds

Cuivre: le chocolat, le vin rouge, la pilule anticonceptionnelle, certains stérilets, les tuyaux en cuivre, les amalgames, les pesticides, le vernis pour le bois, certains médicaments.

Cadmium: la cigarette, le poisson, l'air qui s'échappe du tuyau d'échappement de la voiture, le plastique, l'air des incinérateurs, les pneus, certains rouges à lèvres, les piles électriques.

La production annuelle de cadmium se situe autour de 2 000 tonnes. (Une tonne = 2 000 livres = 907 kg). Le cadmium est maintenant partout, dans l’air, l’eau et la nourriture. On estime que chaque être humain consomme environ 20 microgrammes de cadmium chaque jour. Pour les fumeurs, l’absorption est deux fois plus élevée. L'anémie, l'ostéoporose, les douleurs aux vertèbres, les pierres sur les reins et la baisse de fertilité sont des symptômes qui peuvent être reliés à l'intoxication chronique par le cadmium.

Mercure: les obturations dentaires grises, les produits de nettoyage pour verres de contact, l'air, la pluie, le poisson, les vaccins, certains médicaments, certains diurétiques, les pesticides, les fongicides, les cosmétiques, les désinfectants, les laxatifs, les assouplissants, les cires pour le bois.

Environ 10 millions de livres (4,5 millions de kg) de mercure sont libérées par les industries et parmi cela, 250 000 livres (113 400 kg) par les dentistes (des États-Unis seulement), chaque année…. Une obturation dentaire grise libère pas moins de 3 000 000 000 000 (3 billions) d'atomes de mercure dans l'organisme chaque jour. Une intoxication aux métaux lourds peut causer toutes sortes de symptômes, qui sont parfois diagnostiqués comme étant de la fatigue chronique, de la sclérose en plaques, la maladie d'Alzheimer ou le Parkinson.

Zinc: la peinture, les pesticides, certains antiseptiques.

Plomb: la peinture, le poisson, l'essence, l'air, les anciens tuyaux pour l'eau, certains produits contre la corrosion des autos.

Nickel: les batteries d'automobile, les bijoux, le verre, le tabac, l'acier inoxydable.

Idéalement aucun métal ne devrait apparaître dans l'urine. Peu importe quel métal est présent, tous les métaux lourds sont toxiques.
Voyez cette page sur la toxicité environnementale : www.bioperfection.com/sante/toxicite.htm
Les bio-toxines

Tant qu’il y a des métaux lourds, et d’autres substances toxiques (produits chimiques) dans notre organisme, il y a présence de bactéries, virus, champignons, parasites. Une grande partie de ces substances toxiques et bio-toxines se trouvent dans le foie et la vésicule biliaire. Elles bloquent la circulation biliaire nécessaire pour digérer les gras qui sont la base pour :

• produire des hormones,
• produire les bons cholestérols,
• produire les neurotransmetteurs,
• produire les prostaglandines,
• régénérer la cellule qui est elle-même constituée à 70% de gras.

Ces bio-toxines produisent des gras saturés à chaîne très longue, qui vont détruire la membrane cellulaire. Quand la membrane n’est plus fonctionnelle, il n’y a plus de production d’énergie et la détoxication de la cellule est compromise. L’organisme réagit à cela en mobilisant le système de réparation qui se traduit par une inflammation chronique.

Pour en savoir davantage
Vous serez sans doute intéressé/e de découvrir ce que le Dr Klinghardt a mis en évidence. Ce médecin et chercheur a développé une expertise de plus de 25 années dans ce domaine. Voir Les découvertes du Dr Klinghardt.







 
Les découvertes du Dr Klinghardt
Une percée remarquable dans le traitement des maladies


Le docteur Dietrich Klinghardt, MD, PhD, est une sommité mondialement reconnue en médecine. Il est le fondateur de l'American Academy of Neural Therapy, le directeur médical de l'Institute of Neurobiology et le clinicien en chef au Comprehensive Medical Centre, tous situés à Bellevue dans l'état de Washington. Il est aussi le fondateur et le directeur de la Klinghardt Academy (Royaume-Uni), de l'Institute für Neurobiologie (Allemagne) et du CYNIK (Suisse).

En reconnaissance de son oeuvre, il a reçu le prix du médecin de l'année de la Global Foundation of Integrative Medicine en mai 2007.

Voici son site web : www.klinghardtacademy.com
Les traitements du Dr Klinghardt ont permis à beaucoup de personnes de guérir et amélioré la condition de nombreuses autres. Ses associés et lui ont contribué à la guérison de cas de sclérose en plaques, Parkinson, autisme, skyzophrénie, sclérose latérale amyotrophique, fibromyalgie, asthme et plusieurs autres maladies souvent considérées comme incurables. 

Les métaux lourds et leurs effets sur la santé
Voici un aperçu des travaux du Dr Klinghardt sur les métaux lourds. Ces notes sont tirées de la conférence qu'il donna le 31 octobre 2001 à Zurich en compagnie de la Dre Particia Kane, PhD.
Le Dr Klinghardt étudie la question des effets des métaux lourds sur la santé humaine depuis plus de 25 ans. Les conclusions principales qu'il en a tirées sont les suivantes:
  • Les métaux lourds jouent un rôle central dans toutes les maladies chroniques. Beaucoup de celles-ci sont causées, induites ou aggravées par les neurotoxines. Les métaux lourds ne sont pas des carcinogènes mais des neurotoxines, des poisons pour le système nerveux.

  • Les intoxications aux métaux lourds entrainent des infections chroniques qui se logent là où se trouvent les dépôts de métaux lourds. La médecine fait erreur en traitant les infections sans modifier le milieu par l'élimination des métaux lourds.

  • Nous avons tous dans notre corps une accumulation de diverses neurotoxines qui provoquent ensemble un effet de synergie. Une étude clinique américaine a démontré que même des gens en bonne santé ont dans le sang au moins 70 produits toxiques différents.

  • Comme le mercure a une importance significative dans l'accumulation des toxines, lorsque celui-ci est évacué les autres toxines s'échappent alors d'elles-mêmes.

  • Les neurotoxines sont filtrées en permanence par le foie et transportées dans l'intestin par la bile. Elles y sont réabsorbées dans le sang et filtrées à nouveau par le foie, formant ainsi un cycle sans fin à l'origine des maladies chroniques.

  • On parvient à interrompre ce cycle chronique par l'adjonction dans l'intestin de produits qui captent les neurotoxines et réduisent massivement leur quantité. Ce procédé se nomme chélation. Les métaux lourds sortent par la peau, la respiration, les selles et l'urine. Ainsi peut-on assister à une guérison très rapide de maladies chroniques très sérieuses.

  • Ces produits sont la chlorelle, l'ail, la coriandre et le DMPS (ou EDTA). Ils agissent en synergie. Voir la page Programme d'élimination des métaux lourds.

  • On doit aussi éloigner le patient de la source d'empoisonnement ou éloigner la source du patient. Particulièrement, il serait souhaitable de faire enlever lentement ses amalgames dentaires qui contiennent 50% de mercure par un/e dentiste disposant des connaissances et de l'équipement appropriés. Il serait bon aussi d'éviter de consommer du poisson provenant de la pêche, peu importe lequel, car ils contiennent tous du mercure.
Le métabolisme des acides gras
  • Les métaux lourds causent des dommages au métabolisme des acides gras.
  • Il est possible de réparer le système nerveux par la consommation d'huiles et de graisses appropriées.

  • C'est une illusion de croire que, dans le cas des vaccins, les traitements homéopathiques seuls peuvent drainer les métaux lourds parce que les dommages provoqués par la vaccination atteignent les enzymes des acides gras endommagés en profondeur. On doit agir sur le métabolisme et réparer les enzymes.

  • Quand on enlève le mercure, les infections chroniques réapparaissent car le mercure tue les virus, bactéries, champignons et levures. Si les symptômes s'aggravent, c'est signe qu'on évacue des métaux lourds. Mais c'est temporaire. En présence des métaux lourds, les infections ne peuvent pas être traitées. Lorsqu'on les enlève, le traitement fonctionne.

  • Une étude a montré que le taux de plomb dans les os est 500 à 1000 fois plus élevé aujourd'hui qu'il y a 400 ans.

  • Le cerveau est constitué en grande partie de gras. Comme le mercure a une affinité pour le gras, il va se loger dans le cerveau. Une intoxication aux métaux lourds endommage la membrane cellulaire qui est formée de lipides.

  • Les acides gras non saturés donnent de la souplesse et de la vitalité aux cellules alors que les acides gras saturés leur donne de la rigidité. Ça prend un juste équilibre des deux. La proportion idéale à consommer semble être 4 oméga-6 (huile d'onagre ou de sésame par exemple) pour 1 oméga-3 (huile de lin ou de phoque par exemple). Lors d'une intoxication aux métaux lourds, le corps brule davantage d'acides gras oméga-6 qui sont essentiels à la communication intercellulaire.


  • L'huile d'olive contient très peu de ces acides gras. Il est important de consommer des huiles biologiques pressées à froid, conservées dans des contenants opaques, au froid et à l'abri de la lumière.

  • En cas d'intoxication grave aux métaux lourds, on ne devrait pas consommer d'insuline, de suc pancréatique, de grandes quantités d'hydrates de carbone, d'acide aspartique, d'acide glutamique, de calcium, de bactéries ou d'aspartame. On ne devrait pas non plus être exposé au mercure, aux pesticides, au venin d'abeille ou de serpent ni souffrir d'hypoxie, de lésion cérébrale ou d'inflammation des plaquettes ou des mastocytes. Ces produits et ces conditions pourraient, au contact des métaux lourds, favoriser la destruction de la membrane cellulaire. En termes plus simples : réduire les hydrates de carbone et proscrire les sucres totalement.

  • Tout d'abord, le corps doit être nourri convenablement et prendre des suppléments de protéines, de lipides et d'électrolytes.

  • Dans l'autisme, le mercure va même jusqu'à prendre la place du fer dans l'hémoglobine. 

  • L'intoxication va créer dans le corps des gras qui normalement n'y sont pas et qui existent aussi dans certains aliments comme les arachides, le beurre d'arachides et l'huile d'arachide, la moutarde et l'huile de colza (canola). Ces aliments sont à proscrire. 

  • Il est important d'améliorer l'alimentation avant de procéder à la détoxication.
Pour en savoir davantage
Si vous désirez mieux comprendre le procédé naturel de chélation des métaux lourds, voir La thérapie de chélation orale.

Si vous désirez connaître les prix ou passer une commande, voir Pour commander.
Référence
Si vous désirez visionner cette conférence, vous la trouverez sur le web traduite en français :
http://www.youtube.com/watch?v=Ov8tjP44P68 partie 9


Programme d'élimination des métaux lourds
La recette gagnante du Dr Klinghardt

L'objectif de ce protocole n'est pas de traiter les cas lourds d'intoxication mais d'aider tous ceux et celles qui ont des problèmes de santé chroniques et même les autres qui se croient en bonne santé. Tout le monde a des métaux lourds dans son corps. D'autre part, si vous avez des amalgames dentaires ou autres implants métalliques, il serait probablement préférable de les faire enlever avant car les produits chélateurs pourraient faire circuler ces métaux dans le corps et causer des dommages. Veuillez consulter un professionnel de la santé qualifié.

Note: Ce programme fut élaboré et expérimenté avec succès par le Dr Klinghardt ainsi que par des milliers de personnes. Il s'est avéré efficace mais, en tant que distributeur des produits, nous ne pouvons être tenus responsables s'il advenait que vous ne soyez pas satisfaits. Ces suggestions nutritionnelles ne remplacent aucunement les conseils ou les traitements d'un professionnel de la santé qualifié.

Le protocole
  1. La première chose à faire est d'améliorer ou de changer le régime alimentaire pour une alimentation la plus naturelle et la plus pure possible. Celle-ci devra contenir des huiles appropriées, des protéines, des minéraux et des électrolytes de manière à en saturer le corps.

    Les métaux lourds et particulièrement le mercure se fixent dans l'organisme en prenant la place des minéraux qui le composent normalement. Lorsque le corps est saturé de bons minéraux, il se crée une concurrence aux points de liaison et le lien du mercure est rompu. Il est délogé.

    N'oublions pas ceci: chasser du corps les métaux lourds n'est pas suffisant pour retrouver la pleine santé. Il faut aussi lui donner les matériaux dont il a besoin pour réparer les dommages qu'ils ont causés. Les huiles sont particulièrement importantes pour restaurer le métabolisme des acides gras.
     
  2. La seconde étape consiste à donner au corps ce dont il a besoin pour libérer les métaux lourds. Ce sont d'abord des électrolytes, des oligoéléments et des acides aminés.

    Comme les minéraux délogent le mercure, ce dernier en étant libéré dans le sang va provoquer des symptômes d'empoisonnement au mercure. C'est pour cela qu'il est bon lors d'une cure de détoxication de faire des pauses et de varier le protocole. Le lait de chèvre est très bon pour fournir les électrolytes, oligoéléments et chaînes d'acides aminés imbriquées (valine, leucine et isoleucine) dont le corps a besoin pour sa détoxication.

    Ensuite, il faudra aussi prendre de la chlorelle en bonne quantité ainsi que de la coriandre et de l'ail (ou ail des ours).
     
  3. Troisièmement, on devra utiliser des produits pour capter dans l'intestin les toxines à éliminer. Cela se fait grâce à la chlorelle. Si vous ne tolérez pas la chlorelle, vous pouvez prendre de la choucroute, de la pectine de pomme ou du chitosan. De plus, le EDTA (ou DMPS), le glutathion et l'acide ascorbique (vitamine C) peuvent être administrés par injection intraveineuse pour les intoxications plus sévères. Mais ces produits injectés ont aussi des effets indésirables sur les reins et le système immunitaire entre autres. C'est la raison pour laquelle la prise par voie orale de doses homéopathiques est privilégiée.

    Souvent, les végétariens sont difficiles à détoxiquer parce qu'ils manquent d'acides aminés qui sont indispensables pour le transport des métaux lourds. Si vous êtes végétarien, soyez certain d'avoir un apport suffisant de protéines. Les œufs et le lait de chèvre sont de bonnes sources de protéines recommandées durant le programme.

    Le glutathion est excellent pour capter le méthylmercure qui est une forme organique du mercure. Celle-ci est extrêmement toxique.
Produits du programme de base

L'utilisation conjointe de ces produits pendant au moins 6 semaines produit un effet de synergie qui accélère la détoxication. Pour comprendre cette synergie, nous vous conseillons ce document: cliquez ici. Si vous ne pouvez vous les payer tous, les plus importants sont la chlorelle, l'ail et la coriandre utilisés conjointement. N'oubliez pas de compléter aussi votre alimentation par des huiles, des protéines ainsi que des fruits et des légumes.

Voici le nouveau protocole (pour adulte) suggéré du Dr Klinghardt :
  • Alimentation: huile de sésame ou de chanvre (acides gras essentiels) dans vos salades, oeufs (protéines), fruits et légumes crus de préférence (minéraux), excellents en smoothies

  • Bio+Chlorella (Chlorelle): 3 g de poudre ou 15 comprimés de 200 mg 4x/jour (12 g ou 60 comprimés par jour). À prendre 30 minutes avant les repas et le soir. 3 g de poudre sont équivalents à 1 cuillère à café rase. Voir La chlorelle

  • Ail ou ail des ours : moins d'une gousse par repas ou 10 gouttes 3x/jour ou 3 capsules 3x/jour après les repas.

  • Coriandre : 20 tiges de coriandre fraiche par repas ou 10 gouttes 3x/jour ou 10 comprimés ou capsules 3x/jour au repas.

  • Huile d'onagre pour les acides gras oméga-6 (3000 mg par jour)
     
  • Supplément de minéraux à consommer chaque jour si possible

  • Supplément de protéines à consommer chaque jour si possible

  • Tests de dépistage: une trousse permettant de tester soi-même. Voir Test de dépistage de métaux lourds.
Note 1 : commencer le programme par de petites quantités en augmentant graduellement jusqu'à la dose suggérée.

Note 2 : si vous éprouvez des malaises, diminuez la coriandre et l'ail et augmentez la chlorelle.
Si vous désirez connaître les prix ou passer une commande, voir Pour commander.

Produits complémentaires facultatifs
  • Carnosine, excellente pour déloger les métaux lourds (excellente pour les yeux et contre la fatigue chronique): 3 capsules de 500 mg 2x/jour

  • Vitamine B12 (méthylcobolamine), car les métaux lourds empêchent la transformation de la B12 en méthylcobolamine 

  • MSM (méthyle sulfonyle méthane), très bon chélateur (excellent contre la fatigue chronique)

  • DMAE (diméthylaminoéthanol), très détoxifiant

  • Acide alpha-lipoïque, très détoxifiant: 300 mg 4x/jour (enfants: 100 mg)

  • Choucroute

  • Pectine de pomme

  • Chitosan

  • Vitamine C

  • Glutathion
Nous ne vendons pas ces produits complémentaires. Normalement, vous pourrez les trouver dans les boutiques spécialisées.

Pour en savoir davantage
Vous pourriez aussi tirer avantage d'une cure de nettoyage comme la cure Colo-vada (très efficace pour nettoyer les intestins, le sang, les organes et les cellules) Voir Le grand ménage intestinal.
Nous vous suggérons, si vous ne l'avez déjà fait, de lire la page sur les tests. Voir Test de dépistage de métaux lourds.